An 2319 - De jours sombres...

Aller en bas

An 2319 - De jours sombres...

Message par Admin le Mer 25 Avr 2018 - 22:51

Les dernières années seront probablement les plus sombres qu’a connus l’Ère Impériale. De mémoire de mortels,  autant de chaos et de problèmes en même temps ne s’est pas produit depuis la montée du premier Empereur.  Devant cet avenir incertain, où l’on ne peut plus compter que sur l’espoir absolu, je transcris ici ce que j’ai vu et entendu à travers le Continent ses 5 dernières années…

À l’aube de l’hiver 2319, les souvenirs du combat titanesque entre la Cité Impériale et les deux dragons d’or s’estompent déjà.  Leur combat, qui a été vu par plusieurs milliers de personnes autour de la Capitale, aura été un combat épique mais de courte durée.  Malgré les pertes qu’ils ont fait subir à la Cité Impériale, la menace de la Grande Noirceur persiste toujours à ce jour.  Certains m’ont rapporté que ces deux dragons n’étaient pas seuls mais que deux autres dragons, l’un vert et l’autre noir, aurait contribué grandement en menant un assaut simultanée, à la surface et dans les profondeurs.  L’on peut encore trouver des traces de leur passage dans les souterrains où des lits d’acide entourent encore la Capitale d’Alerrendar, berceau des elfes noirs.

L’ancien Roi de Valbrume, Alexander de Balthar, encore reconnu pas ce titre malgré l’abolition de ces derniers par le Sensépor, a mené une offensive sur les deux ponts, entrées principales vers la Cité Impériale, pour y installer un siège qu’il maintien d’une poigne confiante et solide.  Accompagné par plus de 100 000 hommes armés, ils tiennent les armées du Sensépor à l’intérieur de la Cité Impériale.   Au-dessus d’eux, le ciel est sombre et des éclairs mauves déchirent les nuages grisâtres.  L’on raconte que ce nuage, centré sur le château de la Cité Impérial s’étend dans toute sa largeur pour répandre la Grande Noirceur sur le continent.  Cependant, sa croissance semble s’être arrêtée et est contenu au-dessus de la Cité Impériale, depuis l’apparition d’un gigantesque oiseau de cristal. Ce dernier, de la grosseur d’une montagne, tournoie autour du nuage et le maintien à la taille de la Cité Impériale.  Nul ne sait d’où sort cet oiseau gigantesque mais l’on m’a rapporté qu’il apparaît lorsque nécessaire et que son but ultime est de combattre la Grande Noirceur…

Le combat serait peut-être moins acharné aux ponts de la Cité Impériale, si ce n’était de la présence du Pape de Korr, ses archevêques et l’armée complète de ces derniers, qui est apparu de nulle part, à l’intérieur de la Cité Impériale.  L’on raconte, qu’un portail laissé sans surveillance dans la Cathédrale de Korr serait responsable de ce débarquement inattendu.  Malheureusement, ces derniers, combinés aux Bystarer surentraînés du Sensépor, rendent la prise de la Cité Impériale impossible.

Un schisme s’est ainsi crée dans l’église de Korr. Ces derniers, peu nombreux comparés à ceux de la Cité Impériale, ont donnés l’ordre de se rassembler dans les terres du Seigneurs Klaus Magnusson.

Malgré les efforts incommensurables de l’armée du Roi Alexander, des deux dragons, vert et noir, sous la Cité Impériale et l’oiseau de cristal dans les cieux, les infectés réussissent quand même à s’échapper de la Cité Impériale et ont commencé à infecter tout sur leur passage.  Plusieurs racontent que des passages secrets, ayant appartenu à la Reine des elfes noirs, menaient directement au 5ième palier de la Cité Impériale, d’où ceux-ci ont pu sortir, directement dans les souterrains. À la surface, plusieurs ont été vu, sur des embarcations de fortune, des chaloupes et autres petits navires, quittés le Port Impérial et se rendre sur le continent.  Des troupes furent postées à différents endroits sur la terre ferme pour traquer ses chaloupes mais les côtes étant vastes autour de la Cité Impériale, la tâche était quasiment impossible.

À l’extérieur de la Cité Impériale, les effets néfastes de peur et d’inquiétude s’insinuent auprès du peuple.  Des caravanes marchandes tentent tant bien que mal à marchander dans les différentes villes mais plusieurs se heurtent à des seigneurs méfiants qui ont fermé leur porte aux étrangers.  Certaines caravanes auraient aussi été attaqués et d’autres portés disparus.  Les rumeurs racontent qu’ils auraient été capturés par des infectés, d’autres attaqués par des bandits qui profitent du climat de peur.  

Les petits villages, principalement situés dans les terres avoisinantes de la Cité Impériale ont commencé l’exode vers les grandes villes.  Les champs sont abandonnés, trop craignent la Grande Noirceur et désirent se protéger.  Même ceux-ci, se font refuser l’accès à certaines villes, les seigneurs craignant des infectés parmi eux ou encore, voulant éviter la surpopulation.  L’on raconte même que certaines caravanes marchandes et de réfugiés voyagent jusqu’aux royaumes voisins pour s’éloigner le plus possible du danger.

Comme si cela ne pouvait aller pire, l’Archipel des Cendres, berceau des dieux, surmonté d’un immense volcan, est entré en irruption depuis peu.  Plusieurs y voient un mauvais présage, d’autres qu’un phénomène naturel, mais ce dernier ne laisse personne indifférent.  Les îles entourant le volcan ont pour la plupart fusionné avec le volcan, les rivières de lave coulant sans arrêt de ce dernier.  Des nuages de poussières s’étendent au-dessus du volcan, assombrissant le ciel d’une manière inquiétante.  Les nuages semblent cependant restés au-dessus du volcan, créant ainsi un flot continuel de cendre tombant comme une tempête de neige dans les extrémités nord d’Hogevelden…

Isabeau de Correndre
Archiviste et historienne

Admin
Admin

Messages : 251
Date d'inscription : 08/11/2016

http://lesfablesdatellan.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum