Attaque de Siège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Attaque de Siège

Message par Admin le Ven 21 Avr 2017 - 21:09

Lors d’une attaque de la capitale d’un autre seigneur, il est possible de procéder à un siège avant d’envoyer vos hommes à l’attaque. Lors d’un siège, vos troupes se tiendront aux alentours de la ville que vous désirez assiéger et bloqueront l’arrivée de nourriture dans la ville pour nourrir la population et les soldats qui la défendent. Lors de la tenue d’un siège, chaque tranche de 500 populations dans la ville ainsi que chaque tranche de 250 soldats consommeront 5 ressources de nourriture par mois et tant que le blocus tiendra, la nourriture produite sera mise dans les réserves de votre seigneurie que vous pourrez réobtenir une fois le siège levé. Si la nourriture venait à manquer, vos hommes et votre population commenceront à mourir lentement de faim et à chaque mois passé sans nourriture, 10% de votre population et de vos soldats périront. De plus, tant que vos soldats ne seront pas nourris, vous subirez un malus de 10% à la valeur finale de votre indice de bataille pour votre armée en défense. 

Il sera donc impossible d’obtenir de la nourriture sans risque dans votre capitale autre que la nourriture produite directement dans l’hexagone de terre en question. Les échanges entre seigneurs ne permettront pas automatiquement d’obtenir de la nourriture dans votre capitale, puisqu’il y a des chances qu’elle soit interceptée par les troupes ennemies. Si vous désirez envoyer de la nourriture à la capitale, un jet de probabilité sera lancé afin de voir si les troupes ennemies interceptent la nourriture, dans quel cas le seigneur assiégeant la ville récupérera la nourriture interceptée. La probabilité d’interception de la nourriture est de 75%, considérant que les troupes ennemies garderont les points d’accès important de la ville.

Lors d’un siège, la valeur de défense de la capitale est un bonus à l’indice de bataille équivalent à 50, cependant, l’ennemi peut réduire ce bonus à l’aide d’engins de siège à raison d’un point par engin de siège. Le seigneur en défense peut cependant empêcher cette action en ayant en défense des engins de siège, ce qui permettra de réduire le malus d’un point par engin de siège jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de malus (autrement dit, les engins de sièges en défense ne donnent pas de bonus, elles empêchent d’avoir un malus).

Si une armée alliée venait en renfort, elle serait considérée comme à l’extérieur de votre capitale, n’obtenant donc pas le bonus défensif. Il vous sera possible cependant de joindre vos troupes au combat pour affronter les troupes qui tiennent siège. 

Lors d’un siège, le défendant peut décider de mettre fin au siège en se rendant face à l’adversaire. Dans le cas d’une reddition, le seigneur vainqueur pourra choisir une conséquence dans la liste de victoire. Il est certain que le seigneur vainqueur doit normalement accepter la condition de reddition du seigneur vaincu, il n’est pas exclu cependant qu’il prenne des actions offensives ou qu’il mette à mort le seigneur vaincu, cependant, il est connu que les rois ont des règles de guerre et que de ne pas respecter l’étiquette de guerre peut avoir des conséquences.
Une fois le siège terminé par la victoire de l’attaquant, il y a plusieurs possibilités offertes au vainqueur et au vaincu. Le choix de chacun est limité à 1 parmi les options offertes et prendra effet dès le moment de la fin du siège. Il est possible que le Vainqueur et le vaincu choisisse de ne pas de prendre d’action.

Vainqueur :
Mise à sac, le vainqueur peut, avec l’effort de ses soldats, mettre la ville à sac afin de dérober les ressources restantes du seigneur en défense lors de ce mois.
Esclavage, une partie de la population équivalente à 10% de la population restante est prise en esclavage et sera considéré comme une force de travail en ouvriers. Autrement dit, une capitale ayant 25.000 de population permettra à un attaquant de mettre 2.500 habitants en esclavage, lui offrant donc 2500 ouvriers supplémentaires qui ne pourront cependant pas être engagé dans l’armée du conquérant. 
Occupation armée, Le vainqueur peut laisser des troupes en garnison dans la ville conquise afin d’avoir les informations complètes sur les productions et informations de la seigneurie vaincu.
Mise à mort publique du seigneur vaincu.

Vaincu : 
Servage, le seigneur vaincu peut décider d’annuler les conséquences négatives choisi par le seigneur vainqueur en se mettant sous le contrôle de celui-ci et en lui donnant une taxe à chaque mois équivalent à 10% (minimum 1 ressource) de sa production et en lui jurant fidélité. La mise à mort est exclue par cette option. En choisissant cette option, les terres du seigneur vaincu deviennent une possession du vainqueur et les règles s’y appliquant le sont immédiatement. De plus, si le seigneur vaincu ne vient pas du même royaume que le vainqueur, ses terres deviennent un prolongement de celle du royaume du vainqueur.

Admin
Admin

Messages : 266
Date d'inscription : 08/11/2016

http://lesfablesdatellan.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum